Message de Charlotte à ses étudiantes finissantes,
à la fin de sa première année d'enseignement.

On dit que la jeunesse attend tout de la vie et que la vie

attend tout d'elle.  Pour vous,  tous les espoirs sont permis. 

Vous voyez la vie comme quelque chose de grand et de

de neuf.  C'est à votre âge qu'on ébauche des projets

sociaux hardis et généreux.  Parvenues au stage  de

finissantes, vous passez maintenant dans le camp des   

adultes: le monde du travail.  Votre soif de liberté, votre

désir d'une affirmation personnelle s'en trouvent accrus.

Mais le monde du travail se base sur des principes plus

rigides que celui des études.  A la longue, vous

comprendrez que la liberté, la vraie, se situe dans

des cadres.  Votre nouvelle situation vous obligera  

à prendre vos responsabilités, que vous négligiez

souvent comme étudiante.

Saint-Exupéry disait: "L'homme se découvre lorsqu'il

se mesure avec l'obstacle."  La vie est un défi continuel.

Défi à la médiocrité, à la stagnation morale et intellectuelle,

à l'incompréhension, à l'injustice et surtout un défi contre

soi-même.  Mais cette lutte, vous pouvez la mener avec

enthousiasme car vous possédez assez de vitalité, tant

physiquement que moralement pour faire face aux défaites. 

Il faudra conjuguer vos tendances idéalistes avec les

tendances réalistes des "vieux", vos exigences intimes 

avec celles de la société.

Aux sages, aux moins sages et aux pas sages... 

je souhaite un franc succès.  L'esprit ouvert aux réalités

du monde,  soyez prêtes à acquérir de nouvelles

connaissances et aussi à approfondir et à repenser les 

notions déjà acquises..  Soyez heureuses de vivre,

de donner et de partager.  Et surtout,  gardez longtemps

votre jeunesse comme une force agissante dans une

société qui compte sur vous pour prendre la relève.

 

Charlotte

 

Menu       Charlotte

 

   

Pour envoyer cette page !