La mer ... de la route... 

En descendant, vers Port-Daniel,

et tout en conduisant sur la route déserte,

je regarde la mer.

Elle est "démontée"...

Les vagues tourmentées

viennent mourir sur la grève.

Je les vois s'infiltrer dans le sable...

L'eau tourbillonne en rafales,

dérangée par ces bourrasques de vent.

Ce ne sont pas de longues vagues calmes,

égales, à peine visibles.

Non, elles sont courtes, épaisses,

bruyantes, bouillonnantes,

couvertes d'écume.

Elles apparaissent, disparaissent,

reviennent avec patience,

encore et encore

en roulant sur elles-mêmes

se mêlant les unes aux autres.

Mais jamais elles ne se sont adoucies

ou apaisées.

Non,  le souffle très fort du vent

continue à irriter la mer déchaînée...

 

Texte ©Josette (L'Émerveille)

 


 
 

 

Pour envoyer cette page !




Création Cham