Chute

 

Il n'est ni trop tard ni trop tôt

c'est le moment vois-tu

d'être soi-même au bord de l'hiver

 

Il n'est ni trop tard ni trop tôt

j'entends le printemps dans ma mémoire

au milieu des tempêtes de janvier

j'entends rire les enfants dans mon coeur

comme un soleil après le crépuscule.

 

Il n'est ni trop tard ni trop tôt

la cinquantaine s'est abattu sur moi

comme une chute d'eau froide

sur une forêt qui flambe encore.

 

Auteur inconnu

"Je crois" octobre 1989

Pour envoyer cette page !